personne qui écrit

Conseil de perfectionnement
du CFA Afia

Lundi 15 octobre 2018, CFA Afia

Retour sur une année 2018 dense et résolument tournée vers l’avenir

 

Le 15 octobre dernier, le CFA Afia a réuni son Conseil de perfectionnement au siège d’EDF à Paris. L’objectif de ce rendez-vous, auquel ont participé l’ensemble des partenaires et acteurs du CFA, était de faire le point sur l’année écoulée et de présenter les perspectives à venir.

« Nous sommes très heureux d’accueillir ce Conseil de perfectionnement du CFA Afia », a indiqué en introduction Florence Cordier, Déléguée emploi formation Ile-de-France de EDF et présidente du Conseil d’administration du CFA. « Nous sommes ici pour échanger et partager tout ce qui touche à l’activité du CFA et à l’apprentissage, dans une logique d’amélioration continue ».
Avant de faire le point sur l’activité, Emilie Julien, Directrice adjointe du CFA Afia, a quant à elle, souligné qu’il « est important pour le CFA, l’ensemble de son personnel et ses partenaires pédagogiques d’être reçus par une grande entreprise telle qu’EDF ». « Notre activité est en effet portée par l’excellence de nos partenariats et par la relation de confiance et de proximité conduites par nos chargés de mission ».

Au-delà de l’état des lieux chiffré, Yves Georgelin, Directeur du CFA, a évoqué l’avenir en présentant le projet d’établissement pour
2018-2022.
L’année 2018 a été « dense » et les entrées en apprentissage ont augmenté. Le CFA Afia compte cette année 1 005 apprentis. « Il s’agit pour nous de garder le cap, pour toujours mieux répondre aux besoins des entreprises », a-t-il indiqué, tout en précisant que 4 sections vont être ouvertes d’ici la fin de l’année et que d’autres sont à venir.

Une image dynamisée « Notre objectif est de recruter et d’accompagner 2 000 apprentis d’ici 2022. Nous avons dynamisé l’image du CFA avec une présence digitale accrue et une nouvelle communication.
Notre objectif est de continuer à « booster » notre CFA et élargir notre offre de formations ». Nouveaux partenariats avec des écoles innovantes, nouveaux profils d’apprentis : le CFA Afia veut répondre aux défis de ce secteur professionnel en constante évolution et aux perspectives d’emploi considérables. Cette stratégie est résolument tournée vers les filières inclusives, l’idée étant de permettre à des jeunes des quartiers prioritaires et à des décrocheurs de s’inscrire dans cette dynamique et de bénéficier de formations en apprentissage innovantes sur de nouveaux métiers.

Dans cette perspective, le CFA Afia a demandé à être labellisé « Grande école du numérique », avec le soutien des grandes entreprises qui composent son Conseil d’administration, et a noué des partenariats avec Global Knowledge et Webforce 3. « Nous serons également présents pour ouvrir les sections en pré-apprentissage », a souligné Yves Georgelin.

« La réforme de l’apprentissage induit des changements, nous les avons anticipés, nous serons prêts, notamment pour l’ouverture de sections en « intra » entreprise », le couplage entre école, les sections mixtes présentiel/e-learning, etc. Autant de projets qui montrent la volonté forte du CFA de s’inscrire dans l’innovation.
Ce Conseil de perfectionnement a d’ailleurs été l’occasion de présenter un outil nouveau et conçu pour séduire les apprentis : AFIA LINK, outil de suivi qui placera l’apprenti au cœur des échanges avec le CFA.

Cette plateforme va faciliter le flux d’échanges d’informations entre l’apprenti et le chargé de mission, permettre le suivi et le tri via un tableau de bord. AFIA LINK sera opérationnel dès le début de l’année 2019. D’autres projets ont enfin été évoqués, tels que la participation d’apprentis au challenge Wo’Mixcity et à la campagne « Démarretastory », l’accès au Projet Voltaire pour les apprentis en ayant besoin, entre autres. Tous ces éléments présentés à l’ensemble des partenaires montrent que le CFA Afia est un acteur concerné et soucieux de s’inscrire dans l’évolution des métiers et des compétences de son secteur, avec pour objectif de répondre toujours mieux aux besoins des entreprises et des jeunes.