Soft skills : quelles seront les compétences les plus recherchées en 2030 ?

Mardi 24 mai 2022, CFA Afia

L’impact des nouvelles technologies sur le marché de l’emploi

Aujourd’hui, force est de constater que la montée en puissance des nouvelles technologies bouleverse fortement le marché de l’emploi. Ce phénomène est une grande révolution pour les métiers de l’IT.

Dans notre précédent article, nous avions parlé d’une étude prospective réalisée récemment par France stratégie et la Dares, démontrant que le métier d’ingénieur de l’informatique occupe la première place sur le marché de l’emploi d’ici 2030.

Néanmoins, ce bouleversement permettra également à un bon nombre d’entreprise d’opter pour une automatisation massive du travail.

Il est vrai qu’en choisissant les nouvelles technologies, les entreprises gagneront nettement en productivité, avec des chaînes de production plus intelligentes, des analyses de données poussées. Nous ferons donc face à un monde du travail dans lequel la priorité sera donnée à la technologie.

Le monde du travail 4.0 combine machines et intelligence humaine

S’il est facile d’imaginer que les métiers qui requièrent de l’automatisation manuelle ou intellectuelle soient peu à peu remplacés par des robots capables d’apprendre, de s’adapter et de raisonner, il est à noter que ces derniers ont également des limites car leur présence n’est qu’un soutien pour l’humain.

Au sein d’un environnement hyper connecté, les machines ne peuvent pas prendre des décisions, assurer la coordination entre les équipes ou encore résoudre les conflits. Les recruteurs seront donc confrontés à un nouvel impératif, celui des soft skills encore appelées compétences émotionnelles/humaines.

Selon un rapport du réseau social LinkedIn, 92% des entreprises affirment déjà que les soft skills sont plus importantes que les hard skills et 80% pensent qu’elles sont facteurs de réussite pour les structures.

Nul doute donc que les soft skills seront au cœur des métiers de demain et que les recruteurs commencent à anticiper aujourd’hui l’échéance de 2030.

De plus, d’ici quelques années, beaucoup auront suivi les mêmes types de formation donc auront les mêmes compétences techniques.

Quelles compétences humaines faudra-t-il avoir en 2030 pour se démarquer ?

D’après le Forum économique mondial, ce serait en développant ces 8 soft skills (des compétences comportementales) les plus recherchées par les recruteurs :

  • Les capacités de réflexion et de raisonnement analytique ;
  • L’apprentissage continu ;
  • La résolution de problèmes complexes ;
  • L’esprit critique ;
  • La créativité et la prise d’initiative ;
  • Le leadership ;
  • La résilience et la flexibilité ;
  • Le raisonnement et la conceptualisation.

Et maintenant, à vous d’agir !

Chers apprentis ou futurs apprentis de l’Afia, dès maintenant apprenez à mettre en avant vos soft skills grâce aux coachings personnalisés de votre Chargé de Mission Alternance Afia et participez activement et à leurs ateliers #TrouveTonAlternance.

Quant à vous, Recruteurs, notre service Relations Entreprises est à votre disposition pour étudier vos offres et vous présenter des profils dont les soft skills feront la différence ! Pour le contacter, c’est ici.
(Vous pouvez aussi directement déposer vos offres sur notre Career Center)

Ne perdez plus du temps ! Pour répondre aux impératifs de demain, c’est maintenant que ça se joue !